La rédac­tion de Pays s’inspire des bonnes pra­tiques déve­lop­pées par nos consœurs et confrères pour ce guide de la pige pour la revue.

Ce que l’on recherche

Pays est une revue semes­trielle, qui prend racine sur un ter­ri­toire à chaque numé­ro. Celui-ci peut aus­si bien être une ville et ses alen­tours, qu’un quar­tier ou qu’une zone rurale. Nous atten­dons donc des pro­po­si­tions sur les ter­ri­toires que nous trai­tons, sachant que les des­ti­na­tions choi­sies seront connues à l’avance et indi­quées sur cette page. Notre qua­trième numé­ro por­te­ra sur Mayotte.

 

Les bonnes idées

Jus­te­ment, quelles sont-elles ? Nous sommes une revue de temps long, qui cherche à réa­li­ser un tra­vail jour­na­lis­tique appro­fon­di à chaque numé­ro. Nous vou­lons dres­ser des por­traits réa­listes, qui témoignent des pro­blé­ma­tiques ren­con­trées par la popu­la­tion de ces ter­ri­toires. Repor­tage, enquête, por­trait… tous les for­mats sont les bien­ve­nus tant que ceux-ci reflètent une réa­li­té de ce ter­ri­toire peut-être peu appro­fon­die habi­tuel­le­ment. Il peut tout à fait y avoir des sujets posi­tifs, comme du tra­vail d’enquête pous­sé. Il est même pos­sible de pro­po­ser des for­mats inédits. Si vous avez de bonnes idées, nous sommes tou­jours à l’écoute sur ce sujet. En ce qui concerne les thé­ma­tiques, les sujets de socié­té, d’économie, le monde cultu­rel, le monde spor­tif nous inté­ressent tout autant. Étant don­né que nous avons le temps, nous pou­vons le prendre. Ici, pas de for­mat riqui­qui et de 2 000 signes, non non, nous pou­vons viser plus haut.

 

Et aus­si

La par­ti­cu­la­ri­té de Pays ? Des sujets réa­li­sés en duo, avec une rédac­trice ou un rédac­teur et un(e) pho­to­graphe. Pen­sez donc à ce détail en pro­po­sant en sujet. Si vous avez déjà un(e) binôme, c’est encore mieux ! Enfin, Pays est une revue ouverte à toutes et à tous, nous sou­hai­tons y voir une diver­si­té de plumes. Donc pas de syn­drome de l’imposteur s’il vous plaît, nous sommes à l’écoute de toutes les propositions.

 

Les condi­tions

Pour les jour­na­listes pro­fes­sion­nels, les piges sont rému­né­rées en salaire et à hau­teur de 70€ brut le feuillet. Par équi­té, les pho­to­graphes et les rédac­trices et rédac­teurs sont payés le même mon­tant pour le même sujet. Retrou­vez davan­tage d’in­for­ma­tions sur notre modèle éco­no­mique dans une pré­cé­dente news­let­ter de Pays.

 

À qui s’adresser ?

Pour toutes vos pro­po­si­tions, contac­tez-moi par e‑mail à l’a­dresse manon@pays-revue.com. N’hé­si­tez pas à m’a­dres­ser en prio­ri­té vos pro­po­si­tions pour des sujets por­tant sur le numé­ro 4 de la revue, consa­cré à Mayotte.

Manon Boquen, jour­na­liste pigiste et fon­da­trice de Pays.