Numé­ro 4

Mayotte

L’archipel dans l’archipel. Au coeur du canal du Mozam­bique, Mayotte sort la tête de l’océan Indien entou­rée de ses voi­sines les Comores et Mada­gas­car. De ce bout de terre vol­ca­nique, deve­nu le der­nier dépar­te­ment fran­çais en 2011, jaillissent de criantes inéga­li­tés. Ter­ri­toire le plus pauvre, mais aus­si le plus jeune de France, la bien nom­mée île au lagon voit éga­le­ment la beau­té rayon­ner et les dési­rs de renou­veau émer­ger, Une ving­taine de jour­na­listes et de pho­to­graphes la décrivent sans fard dans ce nou­veau numé­ro de Pays. Embar­quez dans leur navire pour décou­vrir ses décors et leurs envers.

Pays est impri­mée à Tou­louse sur du papier cer­ti­fié FSC.

Livrai­son gra­tuite dans le monde entier.

Au som­maire

Les tor­tues marines, tré­sor menacé

Abby Said Adi­na­ni & Ibra­him M’Colo

Convoi­tise ou répul­sion, voi­là les sen­ti­ments qu’ont long­temps sus­ci­tés les tor­tues marines, que l’on vienne du nord ou du sud de Mayotte. Vul­né­rable, en dan­ger d’extinction, voire en dan­ger cri­tique d’extinction dans le monde, celle qui est deve­nue un emblème de Mayotte fait l’objet d’une bataille féroce entre les braconnièr·es d’un côté, les asso­cia­tions et les ins­ti­tu­tions de l’autre. Pour la pre­mière fois, ces der­nières se sont unies autour d’un objec­tif com­mun : pro­té­ger ces créa­tures qui contri­buent à l’équilibre de leurs écosystèmes.

Une autre laïcité

Jaï­di Maou­li­da & Nico­las Melemis

95 %, c’est la part de la popu­la­tion maho­raise de confes­sion musul­mane. Entre une influence cadiale en perte de vitesse, l’omniprésence des rites tra­di­tion­nels et le syn­cré­tisme cultuel, Mayotte se pose en exemple de plu­ra­lisme reli­gieux et culturel.

Désac­cords de principes

Raï­nat Ali­loif­fa & Samia Benkahoul

La socié­té maho­raise, consi­dé­rée comme matriar­cale, laisse une place impor­tante aux femmes. Jusqu’à un cer­tain point. Elles prennent les déci­sions cru­ciales concer­nant la famille, mais doivent encore se plier aux exi­gences d’une culture qui les traite dif­fé­rem­ment des hommes. Et ce, mal­gré la moder­ni­sa­tion qui leur per­met de s’émanciper.

Pour réus­sir, il faut partir

Vir­gi­nie de Roc­qui­gny, Raï­nat Ali­loif­fa & Franck Tomps

Faute de pou­voir étu­dier sur leur île, beau­coup de Mahorais·es s’envolent pour la métro­pole après leur bac. Une expé­rience par­fois dou­lou­reuse, quand se conjuguent pres­sion fami­liale, iso­le­ment et dif­fi­cul­tés scolaires.

Ylang, un par­fum qui s’ap­pelle reviens

Lise Gae­ta & Benoît Michaëly

Connue et recon­nue par les plus grands par­fu­meurs et par­fu­meuses pour ses notes sub­tiles, la célèbre fleur en forme d’étoile a ryth­mé le quo­ti­dien de l’île pen­dant des décen­nies. Tom­bée aujourd’hui en dis­grâce, la pro­duc­tion tente de per­du­rer et ses petites mains de redo­rer le bla­son de celle qui a don­né à Mayotte le nom d’île aux parfums.

Latoul­dine Madi, gar­dien du jar­din mahorais

Lise Gae­ta & Samia Benkahoul

À Bara­ka­ni, Latoul­dine Madi ché­rit les terres de ses ancêtres avec amour et pas­sion. Entre jar­din maho­rais et pro­cé­dés agro­fo­res­tiers, le jeune agri­cul­teur a déve­lop­pé une exploi­ta­tion res­pec­tueuse de l’environnement en plein coeur de l’île.

Le lagon, vic­time de la pollution

Yohann Deleu & Pierre Terraz

La man­grove et le lagon de Mayotte souffrent d’une ges­tion cala­mi­teuse des déchets, entre mau­vaises pra­tiques, indif­fé­rence des auto­ri­tés et expan­sion des bidon­villes sur les hau­teurs de l’île. L’action de quelques asso­cia­tions pour limi­ter la casse semble bien insuf­fi­sante face à ce qui devient un enjeu de sur­vie pour le territoire.

Les cigognes de l’archipel

Marion Joly & Pierre Terraz

À Mamoud­zou, la plus grande mater­ni­té d’Europe enre­gistre chaque année un nombre de nais­sances record. Alors qu’est mise en cause l’immigration clan­des­tine des Como­riennes, et qu’une excep­tion légale res­treint le droit du sol sur l’île, les professionnel·les de san­té dénoncent sur­tout une ges­tion défaillante et le manque de res­pon­sa­bi­li­té gouvernementale.

Du roman natio­nal aux cica­trices de l’histoire

Cyril Cas­tel­li­ti & Franck Tomps

Dépar­te­ment fran­çais depuis seule­ment dix ans au terme d’un com­bat poli­tique achar­né, l’île est régu­liè­re­ment pré­sen­tée comme « la par­tie de l’archipel des Comores qui a voté pour res­ter fran­çaise ». Cette curio­si­té mar­quante fait l’impasse sur les manoeuvres néo­co­lo­niales qui ont per­mis d’aboutir à ce résul­tat. Cher­cheurs et cher­cheuses détri­cotent le mythe du réel et tentent de construire un récit his­to­rique nuancé.

Une éco­no­mie à trois vitesses

Marie Frum­holtz & Camille Léage

Mayotte pos­sède le PIB le plus dyna­mique de France. Cette pro­gres­sion à vitesse grand V, à ren­fort de fonds publics, cache une situa­tion très contras­tée dans laquelle de vastes pans de la popu­la­tion res­tent à l’écart des avan­cées consta­tées. De quoi creu­ser un fos­sé béant entre les plus pauvres et les plus aisé·es.

Le pays de Nas­sur Attoumani

Nora Godeau & David Lemor

Né en 1954 à Moro­ni de parents ori­gi­naires de Mayotte, Nas­sur Attou­ma­ni est le pre­mier auteur recon­nu de l’île au lagon. Tou­cheà- tout, il s’est éga­le­ment illus­tré dans le théâtre et la musique, ses pre­mières amours. Un par­cours ori­gi­nal qui l’a mené tar­di­ve­ment à l’écriture. Il nous fait décou­vrir ce « pays » qui l’a vu grandir.

Et la terre gronda

Manon Boquen & Benoît Michaëly

À Mayotte, en 2019, des scien­ti­fiques ont attes­té, dans une explo­sion de joie, de la nais­sance d’un vol­can sous-marin, après des mois de trem­ble­ments de terre. Une pre­mière mon­diale qui ne per­turbe pour­tant pas la vie de l’île, au risque de se faire oublier.

Des artistes à la recherche d’une reconnaissance

Abby Said Adi­na­ni & Ibra­him M’Colo

Jusqu’en 2019, il n’existait aucune salle de spec­tacle, de centre cultu­rel ou de lieu d’échange de pra­tiques artis­tiques à Mayotte. En 2020, une infra­struc­ture a vu le jour au Sud, dans la com­mune de Chi­ron­gui. C’est trop peu pour les acteurs et actrices du sec­teur qui alertent depuis des années sur la situa­tion des artistes, qui ne béné­fi­cient d’aucun cadre juri­dique, ins­ti­tu­tion­nel ou social.

À la croi­sée des civilisations

Nora Godeau

Mélange de Bantou·es venu·es d’Afrique de l’Est et d’Austronésien·nes arrivé·es de Mada­gas­car, la popu­la­tion maho­raise s’est enri­chie au fil du temps de Perses, d’Arabes et même d’Européen·nes, venu·es par la mer. Des ori­gines diverses, dans une zone fré­quen­tée et convoitée.

Le grand prix de For­mule 1 de Mayotte

Nora Godeau & David Lemor

En 2022, la célèbre course de pneus a fait son retour à Mamoud­zou après deux années d’interruption due à la crise sani­taire. Évé­ne­ment spor­tif et cultu­rel incon­tour­nable de l’île, elle enchante à chaque début de grandes vacances, tant par le défi phy­sique qu’elle repré­sente que pour son carac­tère fes­tif. C’est Jack Passe, un pro­fes­seur d’EPS, qui a méta­mor­pho­sé ce jeu d’enfants en véri­table sym­bole en 1983.

Man­za­ra­kas, le nou­vel ascen­seur social

Abby Said Adi­na­ni & Ibra­him M’Colo

Il y a encore 20 ans, les céré­mo­nies de mariages à Mayotte se vou­laient modestes et convi­viales. Depuis quelques années, on assiste à une sur­en­chère des orga­ni­sa­tions de grands mariages, les « man­za­ra­kas ». Wed­ding plan­ners, trai­teurs, pres­ta­taires évé­ne­men­tiels : les dépenses autour se comptent par­fois en cen­taines de mil­liers d’euros. Un moyen d’asseoir sa posi­tion sociale au sein de la com­mu­nau­té, mais aus­si vec­teur de dérives.

Vacance tou­ris­tique

Nora Godeau & David Lemor

Lagon foi­son­nant, pal­me­raie et eaux tur­quoise… les pay­sages maho­rais auraient de quoi atti­rer les tou­ristes. Loin de là. Avec 65 000 visi­teurs et visi­teuses en 2019, dont deux tiers qui vient voir des proches, le dépar­te­ment séduit peu. Le manque d’infrastructures et la cher­té des billets jouent, ain­si que sa répu­ta­tion insé­cu­ri­taire et les défis qui le tra­versent. Au point que la ques­tion se pose : Mayotte doit-elle vrai­ment deve­nir touristique ?

La fron­tière de tous les dangers

Gré­goire Mérot & Marion Joly

L’archipel des Comores a ain­si long­temps été consi­dé­ré comme le plus grand « cime­tière marin » avant que les drames se suc­cèdent en Médi­ter­ra­née, avec une esti­ma­tion du Sénat de 7 000 à 10 000 per­sonnes mortes ou dis­pa­rues depuis 1995. Der­rière chaque corps, il y a une mère, un père, un conjoint ou une conjointe, des enfants. Pays repart sur leurs traces dans un récit intime.

La crise de l’or bleu

Gré­goire Mérot & Marion Joly

Pénu­ries, inon­da­tions ou trop faibles pré­ci­pi­ta­tions… À Mayotte, la popu­la­tion fait face à diverses situa­tions extrêmes liées à un élé­ment essen­tiel : l’eau. Un tiers n’a tout sim­ple­ment pas accès à l’eau cou­rante dans son loge­ment et les cou­pures se mul­ti­plient en sai­son des pluies. De la ges­tion à l’impact sani­taire, le repor­tage se penche sur cet or bleu menacé.

De l’art pour for­cer le destin

Raï­nat Ali­loif­fa & Marion Joly

Dans le dépar­te­ment le plus jeune de France, où près de la moi­tié de la popu­la­tion a moins de 18 ans, une par­tie des enfants et ado­les­cents est livrée à elle-même, et a la rue comme seule issue. Des asso­cia­tions tentent de sau­ver la donne, en les ini­tiant à l’art sous toutes ses formes.

Livrai­son gra­tuite dans le monde entier.