Numé­ro 1

Saint-Malo et ses alentours

« On a tous dans l’coeur des vacances à Saint‑Malo », paraît-il. Mais, que se cache-t-il der­rière cette image de sta­tion bal­néaire, repaire de cor­saires ? Pays gratte le ver­nis et pro­pose un por­trait tout en nuances de la cité et ses alen­tours. Repor­tages, enquêtes, ren­contres… une plon­gée en pro­fon­deur dans les ques­tion­ne­ments et les enjeux d’un ter­ri­toire sans cesse en mouvement.

Le pre­mier numé­ro de Pays a été impri­mé à Lan­der­neau (Finis­tère) sur du papier cer­ti­fié FSC.

Livrai­son gra­tuite en France métropolitaine.

Au som­maire

Le Pays de Ser­vane Escof­fier, entre terre et mer

Manon Boquen & Benoît Michaëly

La navi­ga­trice Ser­vane Escof­fier par­court le pays qu’elle ché­rit. Du bourg de Can­cale au port de Saint-Malo, elle par­tage les lieux qui la font vibrer en reve­nant sur son par­cours et ses envies pour l’avenir du territoire.

Des ombres au tableau

Marion Botho­rel & Caro­line Ruffault

Saint-Malo, ville de cor­saires ? La carte pos­tale fait rêver, mais der­rière le ver­nis se cache un pas­sé moins relui­sant : celui d’un port ayant par­ti­ci­pé à la traite des noir·es lui aus­si. Un pas­sé encore peu accepté.

Le matriar­cat bre­ton, une idée reçue encombrante

Manon Boquen

On l’entend encore régu­liè­re­ment sur la côte d’Emeraude : il exis­te­rait ici un matria­cat bre­ton. Cette idée reçue bien ancrée n’a pour­tant rien de concret et la socio­logue Anne Guillou décor­tique ce préjugé.

La ran­çon du succès

Manon Boquen & Benoît Michaëly

Pen­dant l’été, Saint-Malo accueille un mil­lion de tou­ristes — pour 46 000 habitant·es à l’année. Cette manne tou­ris­tique, pré­sente depuis de nom­breuses décen­nies, est de plus en plus cri­ti­quée. Le prix du loge­ment, en par­ti­cu­lier, atteint des som­mets sur la côte d’Émeraude, qui voit les popu­la­tions les plus pauvres rele­guées de plus en plus loin du rivage.

À l’ammoniac
60 ans de rela­tions com­pli­quées avec la Timac

Solenne Durox & Fran­çois Lepage

En plein coeur de Saint-Malo est ins­tal­lée une usine de pro­duc­tion d’engrais : la Timac. Seule­ment, ses rejets d’ammoniac dans l’atmosphère de la ville ne passent plus et des habi­tants et habi­tantes ont dépo­sé une plainte. Pas une pre­mière puisque, dès son implan­ta­tion il y a soixante ans, l’entreprise pro­vo­quait l’ire des Malouin·es.

Éle­vage et sen­sa­tions
Franck le magnétiseur

Bru­no Saus­sier & Jérôme Sevrette

Éle­veur de vaches lai­tières dans l’arrière-pays malouin, Franck a une autre cas­quette : celle de magné­ti­seur. Des « pou­voirs » qui l’amènent à souf­fler aux oreilles des grands patrons, du coin et d’ailleurs.

En quête de l’or noir

Manon Boquen & Benoît Michaëly

Venir en Bre­tagne, c’est bien sou­vent goû­ter aux galettes de sar­ra­sin. Cette fleur, long­temps culti­vée dans la région, a pro­gres­si­ve­ment dis­pa­ru des sur­faces agri­coles pour lais­ser place à des céréales comme le maïs ou le col­za. Des ini­tia­tives ont vu le jour ces der­nières années pour la faire revivre, mais cela ne se fait pas sans obstacle.

Saint-Malo cha­hu­tée par un raz-de-marée artistique

Mathilde Doie­zie & Édouard Ducos

À Saint-Malo, les ren­dez-vous cultu­rels d’envergure natio­nale sont légion : Éton­nants voya­geurs, Quai des Bulles ou encore La Route du Rock. Mais, le reste du temps, que se passe-t-il ? Pen­dant long­temps, peu de choses, mais de nou­veaux acteurs et actrices s’implantent pour insuf­fler un nou­vel élan artistique.

Ça vase ?

Manon Boquen & Benoît Michaëly

Dinard et Saint-Malo sont sépa­rées par un fleuve : la Rance. À son embou­chure depuis les années 60, un bar­rage hydro­élec­trique inau­gu­ré par le Géné­ral de Gaulle en per­sonne. Seule­ment, très vite, le cours d’eau s’est enva­sé. Riverain·es, élu·es et plaisancier·es s’inquiètent de l’avenir de la Rance et demandent à la déva­ser. Le chan­tier, long­temps enli­sé, tente de sor­tir la tête de l’eau.

Le piège des marées pour les dau­phins hauturiers

Haude-Marie Tho­mas & Mar­tin Bertrand

Les brèves dans la presse locale les men­tion­nant sortent de plus en plus régu­liè­re­ment. Sur la côte d’Émeraude, des dau­phins s’échouent, et y laissent sou­vent leur vie. Les bio­lo­gistes cherchent à com­prendre ce phé­no­mène. La pre­mière piste : le réchauf­fe­ment climatique.

Le hameau des possibles

Manon Boquen & Benoît Michaëly

À la Bigo­tière, dans la cam­pagne de Dol-de-Bre­tagne, six couples d’ami·es ont choi­si de vivre ensemble dans un hameau. Là, ils et elles ont ouvert une bou­lan­ge­rie, créé une socié­té de paniers de pro­duits locaux et une rési­dence pour les mères iso­lées et leurs enfants. Un lieu qui regorge d’idées.

Cahier cultu­rel

Gaë­tan Goron, Méla­nie Che­nais, Clé­ment Simon, Lisa Boquen & Sophie Rossignol.

Les artistes qui ont mar­qué et marquent encore Saint-Malo et ses alen­tours de leurs empreintes, mais aus­si des jeux à com­plé­ter, basés sur les environs.

Cézembre, l’île convoitée

Mathilde Doie­zie

Petite île au large de Saint-Malo encore pleine d’obus de la Seconde Guerre mon­diale, Cézembre cache un autre aspect éton­nant. Elle fait par­tie du royaume de Talos­sa, micro­na­tion créée de toutes pièces par un Américain.

Sem­per fide­lis, l’es­prit malouin

Bap­tiste Thevelein

Aux côtés de la devise offi­cielle de la ville, un dic­ton sur­pre­nant et un brin pro­vo­ca­teur : « Ni fran­çais, ni bre­ton, malouin suis ». Car avant d’être cette ville bre­tonne, aux portes de la Nor­man­die, Saint-Malo fut pen­dant quatre années, au XVIe siècle, une micro-nation indépendante.

Détri­tus pas comme les autres

Bru­no Saus­sier & Jérôme Sevrette

Les pou­belles du pays de Saint‑Malo débordent plus qu’ailleurs, du fait d’un tou­risme bien ancré. Face à ce constat, les acteurs du monde des déchets s’activent pour que l’endroit ne se trans­forme pas en décharge à ciel ouvert tan­dis que les ini­tia­tives de recy­clage foisonnent.

Livrai­son gra­tuite en France métropolitaine.