Numéro 5

Les Ardennes

Dans la vallée encais­sée ou sur les plaines crayeuses, l’équipe de Pays s’est frayé un chemin pour raconter les Ardennes. Ce ter­ri­toire, car­re­four de l’Europe et fron­ta­lier, reste méconnu ailleurs en France. Fief de la métal­lur­gie et d’une indus­trie aujourd’hui décli­nante, il abrite aussi une forêt légen­daire et une vie cultu­relle foi­son­nante. Des usines au vivant, du chômage au renou­veau, décou­vrez le premier guide jour­na­lis­tique consacré à cette terre pleine de contrastes.

Pays est imprimée à Toulouse sur du papier certifié FSC.

Livrai­son gratuite en France.

Au sommaire

Tiens ferme !

Baptiste The­ve­lein

Les conflits du XIXe et du XXe siècle ont laissé une empreinte indé­lé­bile sur les villes, les villages et les esprits arden­nais. De la déso­la­tion à la résis­tance, le ter­ri­toire se dis­tingue par une forte rési­lience teintée de flegme.

Grises mines

Paul Demou­geot & Léo Keler

L’exploitation des mines d’ardoise a rythmé et modelé la vie d’une grande partie des Ardennes pendant huit siècles, avant de dis­pa­raître bru­ta­le­ment il y a une cin­quan­taine d’années. Une longue histoire en partie oubliée, qui se mêle à celle de l’immigration ouvrière et du violent déclin des régions indus­trielles de l’est de la France.

Le jour et l’ennui

Laure Cometti & Fer­di­nand Cazalis

À la ville ou à la campagne, beaucoup de jeunes des Ardennes ne partent pas en vacances l’été. Le temps d’une saison, lacs, bals et forêts deviennent leur terrain de jeu, grâce à pas mal de débrouille et d’imagination.

Revoir les Ardennes

Tom Umb­den­stock & Fabien Legay

C’est souvent la même tra­jec­toire. Une fois passé le bac, il faut quitter les Ardennes pour des for­ma­tions uni­ver­si­taires à Reims, Lille ou Paris. En com­pa­rai­son, la vie des grandes villes a de quoi retenir celles et ceux qui ont quitté leurs Ardennes natales. Mais quelques un·es reviennent. Avec des projets et des savoir-faire, ces Ardennais·es « redy­na­misent » leur dépar­te­ment, qui se remplit de concerts, de musiques et de spec­tacles qui pour­raient donner à d’autres le goût de s’y essayer et de rester.

Pol­lu­tions en quan­ti­tés industrielles

Lyssia Gingins & Olorin Maquindus

Les Ardennes subissent la dés­in­dus­tria­li­sa­tion de plein fouet. Mais les vagues de licen­cie­ments ne sont parfois que le début des mau­vaises nou­velles. Les pol­lu­tions indus­trielles conti­nuent de marquer à vie les corps, les sols, les rivières. Qu’à cela ne tienne : les Ardennais·es sont réputé·es avoir fort carac­tère. Entre vigi­lance et soli­da­ri­té, ils et elles s’organisent pour obtenir justice et réha­bi­li­ter les territoires.

Un vent de nou­veau­té sur les crêtes

Daniel Rous­seaux & Rémi Bourdon

Près de Poix-Terron, le parc éolien des Ailes des Crêtes fait figure d’exception au milieu des autres : il appar­tient aux citoyen·nes. Dans un des dépar­te­ments de France les plus pourvus en éoliennes, où les projets se font et se défont, ce parc inauguré en 2016 est le fruit d’un combat de longue haleine. À son origine : un col­lec­tif d’habitant·es prônant depuis long­temps une vision globale et autonome de son territoire.

« Le symbole de la défaillance des institutions »

Manon Boquen & Chris­telle Perrin

Celles et ceux qui ne connaissent pas les Ardennes le citent d’emblée quand les habitant·es du dépar­te­ment lui vouent une haine tenace. Michel Four­ni­ret, tueur en série natif de Sedan et dont le nom a défrayé la chro­nique depuis son arres­ta­tion en 2003, est rattaché à l’image du dépar­te­ment. Pourquoi une telle fas­ci­na­tion pour l’auteur de viols et de meurtres qui a sévi, notam­ment, dans la forêt arden­naise ? Aurélien Dyjak, docteur en socio­lo­gie à l’université d’Aix‑Marseille, répond aux inter­ro­ga­tions de Pays.

En vert et rouge et contre tout

Joris Bolomey & Fred Kihn

Le Club sportif Sedan Ardennes se retrouve au plus bas après un été 2023 infernal. Mais les sup­por­ters et sup­por­trices gardent une ferveur intacte et rêvent à nouveau de grandeur pour ce club cen­te­naire à l’histoire légendaire.

Le Pays d’Élise Bussaglia

Manon Boquen & Benoît Michaëly

Elle a vécu par et pour le football de longues années. Après une carrière inter­na­tio­nale au sein de l’équipe de France et dans dif­fé­rents clubs euro­péens, Élise Bus­sa­glia est revenue sur sa terre natale : les Ardennes. C’est ici que la milieu de terrain a décou­vert son sport de pré­di­lec­tion, ici qu’elle a vécu ses pre­mières émotions en admirant les joueurs sur la pelouse. De la mater­ni­té seda­naise au terrain d’entraînement caro­lo­ma­cé­rien, elle nous convie dans son « pays » du ballon rond.

Le Roi Arthur

Anthony Cortes & Sté­pha­nie Jayet

À Char­le­ville-Mézières, le portrait d’Arthur Rimbaud, figure locale, orne presque toutes les rues: sur les façades, les vitrines, les bijoux… Pourtant, le poète n’a pas toujours été tendre avec sa terre natale qu’il décri­vait comme une « horreur ».

Marion­nettes : qui tire les ficelles ?

Anaëlle Charlier & Jeanne Fourneau-Verdonck

Chris­tiane et Michel sont un couple breton un poil tur­bu­lent. Lors de l’édition 2023 du Festival Mondial des Théâtres de Marion­nettes, le tandem se mêle aux tou­ristes de Charleville‑Mézières pour semer la pagaille. Dans l’ombre, il y a le travail de deux marion­net­tistes, Kahina Abder­rah­ma­ni et Enzo Dorr. Le duo évolue au sein d’une bulle de culture formée par l’Institut Inter­na­tio­nal de la Marion­nette, l’École supé­rieure natio­nale des arts de la marion­nette (ESNAM) où le duo a été formé, et bien sûr le festival — tous implan­tés dans la cité.

Des Ardennes à l’Ardenne

Nathalie Diot & Fred Kihn

Ardennes ou Ardenne ? Gommer les fron­tières, c’est ce à quoi tra­vaillent les acteurs et actrices institutionnel·les français·es depuis des années. Créer un bassin de vie commun et entrer dans le pôle d’attractivité du Benelux, voilà l’objectif. Mais le chemin est encore long.

Clopes en stock

Clémence Lecart & Fabien Legay

Entre culture prisée dans la région depuis le xixe siècle et activité lucra­tive pour les orga­ni­sa­tions cri­mi­nelles d’aujourd’hui, le trafic de ciga­rettes est toujours d’actualité entre les Ardennes fran­çaises et belges. Au grand dam des auto­ri­tés locales et des bura­listes ardennais·es.

La peine de la forêt

Mathias Dugas Olivier & Marion Esquerré

Avec ses 153 000 hectares, la forêt s’étend à perte de vue au nord des Ardennes et encercle villes et villages. Elle peuple les ima­gi­naires depuis des siècles, a fait et continue de faire vivre les popu­la­tions. On y randonne, on y chasse, on y cueille les cham­pi­gnons et les myr­tilles, on y exploite le bois. Mais depuis quelques années, c’est un champ de bataille. Sous les effets du chan­ge­ment cli­ma­tique, les arbres tombent, les éco­sys­tèmes souffrent. Des bou­le­ver­se­ments qui inter­rogent son avenir.

Des racines et des rêves

Carl Hocquart & David Truillard

Le projet du bota­niste Francis Hallé d’implanter une forêt primaire dans les Ardennes provoque des remous chez les habitant·es de la vallée de la Meuse. Folie et absur­di­té pour les un·es, vital et enthou­sias­mant pour les autres… le débat n’en est qu’à ses débuts, et inter­roge en paral­lèle les pers­pec­tives de déve­lop­pe­ment du territoire.

Légendes vivantes

Manon Boquen & Benoît Michaëly

Peu popu­laires en dehors de leurs fron­tières, les légendes arden­naises four­millent pourtant sur le ter­ri­toire. Depuis quelques années, elles trouvent un nouveau souffle pour donner vie à une culture à part entière, où se mélangent forêts et esprit libertaire.

Margut : un village ardennais

Geoffroy Maillard & Pauline Gauer

Malgré une certaine richesse patri­mo­niale et une économie encore vivante, le village de Margut est aujourd’hui à deux doigts de l’abandon poli­tique par ses propres habitant·es. Comment résister à ce déclin du sens col­lec­tif ? À son échelle, le village cherche des réponses. Chro­nique d’un village ardennais.

Les mouches en majesté

Léa Dela­place & Paul Guyo

Depuis 2021, des mouches et leurs larves sont élevées à Rethel. La start-up tou­lou­saine Agro­nu­tris, spé­cia­li­sée dans la nutri­tion animale, a implanté sa première usine dans les Ardennes, riches en denrées ali­men­taires pour l’espèce.

Woinic : journal d’un tas de ferraille

Marine Slavitch & Jeanne Fourneau-Verdonck

Aujourd’hui, j’ai quinze ans. Je ne sais pas combien cela fait, en âge sanglier. Pour moi, cela semble une éternité. Mes congé­nères vivent libres dans les forêts. Je suis condamné à résider sur une aire d’autoroute, celle de Saulces-Monclin, à 30 kilo­mètres au sud de Char­le­ville-Mézières. Je m’appelle Woinic et je suis un symbole. Il en fallait un aux Ardennais·es, et puis voilà, c’est tombé sur moi.

Livrai­son gratuite en France.