Cet article est issu du numé­ro 2 de Pays, consa­cré au Vercors.

Des pieds et des mains

À Méaudre, Chris­tophe retape des chaus­sons d’escalade envoyés des quatre coins de la France. Découpe de gommes, coups de mar­teau, cou­ture… avec sa com­pagne Noëlle, il redonne vie à plus de 6 000 paires par an. Leur métier fait rêver, mais à 50 ans, la dure­té phy­sique de leur tra­vail les consume, et ils n’ont jamais trou­vé d’assistant·e à la hauteur.

Ayme­ric Guit­tet & Arthur Delicque

Chris­tophe attaque la pre­mière étape d’un res­se­me­lage d’une chaus­sure d’alpinisme. — Arthur Delicque

À Méaudre, Chris­tophe et Noëlle retapent des chaus­sons d’escalade envoyés des quatre coins de la France. Découpe de gommes, coups de mar­teau, cou­ture… si leur métier fait rêver, sa dure­té les consume. De quoi amor­cer un virage dans leur acti­vi­té, à moins que d’ici là, un des­tin poli­tique ne survienne.

Sur le comp­toir, un colis est arri­vé. Chris­tophe sai­sit un cut­ter, perce le scotch sur toute sa lon­gueur et l’ouvre. Sal­ly, la vieille
chienne, accourt et renifle la mar­chan­dise : « Elle sent tous les chaus­sons qui arrivent, mais quand ça pue trop, elle repart ! », s’amuse Noëlle, sa longue che­ve­lure noire nouée dans son dos. Chris­tophe, de courts che­veux blancs et une barbe nais­sante, plonge la main dans le car­ton et en retire un chaus­son d’escalade jaune et défor­mé. Il l’inspecte rapi­de­ment à la lumière : sur celui-là, comme sur la majo­ri­té, le tra­vail prin­ci­pal sera le ressemelage.

Noëlle et Chris­tophe sont cor­don­niers dans le Ver­cors. Pas n’importe les­quels : le couple chauffe, colle, ponce exclu­si­ve­ment des chaus­sons d’escalade et de grosses chaus­sures d’alpinisme. Leur ate­lier s’élève face à une prai­rie, à la sor­tie du vil­lage de Méaudre, sans signa­le­ment par­ti­cu­lier. Un grand bâti­ment en bois qu’un badaud peu atten­tif pren­drait pour un cha­let de montagne.

Dès qu’on fran­chit la porte, l’illusion s’évanouit : sous des néons blancs appa­raît un vaste rez-de-chaus­sée en bois. L’espace est plus ou moins cloi­son­né, de grosses machines sont disposées…

[…]
Vous pou­vez com­man­der la revue papier pour ter­mi­ner votre lecture.

Pays est une revue indé­pen­dante, sans publi­ci­té, édi­tée par ses quatre cofon­da­teurs et cofon­da­trices. Tous les six mois, Pays, la revue qui nous entoure, s’intéresse à un nou­veau ter­ri­toire pour faire mieux que décou­vrir : comprendre.

Livrai­son gra­tuite dans le monde entier.

Der­rière cet article…

Ayme­ric Guittet

Il y a quatre ans, Ayme­ric a quit­té Paris pour rejoindre sa belle, la mon­tagne. Bel­le­donne, Char­treuse ou Ver­cors, il arpente cimes et val­lées en quête d’his­toires éton­nantes à racon­ter. Pour Pays, il relate l’a­ven­ture de Chris­tophe et Noëlle, cordonnier·es de mon­tagne sur le plateau.

Arthur Delicque

Éga­ré sco­lai­re­ment, Arthur décide de par­tir pour Kat­man­dou, la capi­tale du Népal. Les pay­sages, les som­mets et les gens le bou­le­versent, il veut désor­mais racon­ter des his­toires via des images. Grâce à la double cas­quette jour­na­liste et pho­to­graphe, c’est aux côtés d’Aymeric Guit­tet qu’il docu­mente pour Pays le quo­ti­dien d’une cor­don­ne­rie dans le Vercors.