Cet article est une tri­bune publiée par 45 médias indé­pen­dants, dont Pays.

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tri­bune

Nous sommes des médias indé­pen­dants, lus, écou­tés, regar­dés chaque jour par des mil­lions de citoyennes et citoyens. Au-delà de nos dif­fé­rences édi­to­riales, nous nous retrou­vons sur l’essentiel : la pas­sion d’un jour­na­lisme libre, hon­nête, au ser­vice de nos publics et à l’écoute de la société.

Une infor­ma­tion libre et plu­ra­liste est la condi­tion de la démo­cra­tie. Elle est aujourd’hui mena­cée par un sys­tème média­tique domi­nant qui vient de nous infli­ger deux mois de « zem­mou­ri­sa­tion » du débat public et un agen­da infor­ma­tif médiocre, pour ne pas dire plus.

Elle est mena­cée avec la mise à genoux du jour­na­lisme par Vincent Bol­lo­ré. L’homme d’affaires a déci­dé de mettre son immense groupe de presse au ser­vice d’un polé­miste xéno­phobe et miso­gyne, condam­né à deux reprises pour pro­vo­ca­tion à la haine raciale.

Elle est mena­cée par une concen­tra­tion sans pré­cé­dent des grands médias aux mains d’une petite dizaine de grandes for­tunes qui recherchent ain­si pro­tec­tion et influence et, trop sou­vent, imposent leur agen­da idéologique.

Cette infor­ma­tion libre et plu­ra­liste est aus­si mise en dan­ger par un sys­tème d’aides publiques aux médias dénon­cé depuis des années comme inef­fi­cace et inéga­li­taire. Pour­quoi ? Parce que dix grands groupes en sont les prin­ci­paux béné­fi­ciaires et cette dis­tor­sion de concur­rence menace direc­te­ment le pluralisme.

A la Libé­ra­tion, Hubert-Beuve Méry, fon­da­teur du jour­nal Le Monde, dénon­çait la « presse d’industrie », cette presse de l’entre-deux-guerres tenue par des indus­triels et qui allait som­brer dans la col­la­bo­ra­tion. « Il y a une chance d’éviter pour l’avenir les pour­ri­tures que j’ai vues dans le pas­sé », disait-il alors. « Une socié­té qui sup­porte d’être dis­traite par une presse désho­no­rée court à l’esclavage », écri­vait Albert Camus.

Il y a une chance d’éviter l’actuel affais­se­ment du débat public. D’éviter l’engloutissement du jour­na­lisme sous les polé­miques nau­séa­bondes, les post-véri­tés, les inté­rêts poli­ti­ciens et/ou mercantiles.

Cette chance est la presse indépendante.

Dans leur diver­si­té, ces médias indé­pen­dants vous pro­posent ce que le rou­leau com­pres­seur des médias domi­nants écrase ou minore, ignore ou dis­cré­dite. Les ques­tions sociales, de l’égalité femmes-hommes, des mobi­li­sa­tions anti­ra­cistes, du tra­vail, les nou­velles luttes et dyna­miques qui tra­versent la socié­té, les enjeux envi­ron­ne­men­taux, l’urgence cli­ma­tique, les nou­veaux modes de vie.

Dans les régions, ce sont des titres indé­pen­dants qui viennent bous­cu­ler par leurs enquêtes une presse régio­nale sou­vent en situa­tion de mono­pole et dépen­dante des pou­voirs locaux. A l’échelle inter­na­tio­nale, ils décryptent l’actualité de l’Europe, enquêtent sur ses ins­ti­tu­tions, éclairent les nou­veaux enjeux du monde

Avec de faibles moyens finan­ciers, cette presse indé­pen­dante enquête, raconte, innove, débat. Il est urgent de la sou­te­nir face aux offen­sives des puis­sances d’argent. Il faut la sou­te­nir face à l’inaction et au silence inquié­tants des pou­voirs publics en réaf­fir­mant que l’information n’est pas une mar­chan­dise comme les autres.

Il est urgent, à tra­vers elle, de défendre les droits moraux des jour­na­listes, leurs condi­tions de tra­vail. Il est urgent de construire un envi­ron­ne­ment éco­no­mique pro­pice à ces édi­teurs indé­pen­dants et à la pro­duc­tion d’une infor­ma­tion de qualité.

Nos titres vivent aujourd’hui pour l’essentiel, et par­fois exclu­si­ve­ment, des contri­bu­tions, dons ou abon­ne­ments de nos lec­trices et lec­teurs. Ils garan­tissent notre indépendance.

Mais c’est à la socié­té tout entière que nous adres­sons cet appel en forme d’alerte. Il y a une alter­na­tive à la « mal info » et à cer­tains médias de masse qui pro­pagent les peurs, les haines et frac­turent la société.

Sou­te­nez la presse indé­pen­dante. Regar­dez-la, écou­tez-la, lisez-la.

Signa­taires :

6 mois, Alter­na­tives éco­no­miques, AlterPresse68, Bas­ta, Bon­dy­Blog, Dis­close, Factuel.Info, Gui­ti News, Guya­web, Head­line, L’Âge de Faire, L’Averty, La Défer­lante, La Revue Des­si­née, Le Cour­rier des Bal­kans, Le Drenche, Le Fonds pour une Presse Libre, Le Mouais, La Mule du Pape, Le Petit ZPL, Le Poing, Le Poulpe, Le Ravi, Les Autres Pos­sibles, Les Jours, Les Sur­li­gneurs, Mar­sAc­tu, Media­ci­tés, Media­part, Natu­ra Sciences, Novas­tan, Orient XXI, Pays Revue, Poli­tis, Radio Par­leur, Reflets Info, Regards, Revue 90°, Revue XXI, Rue89Strasbourg, Rue89Bordeaux, Splann !, Street­Press, Topo, Vert, Voxeu­rop.

Livrai­son gra­tuite dans le monde entier.