Le vernis s’écaille

Le vernis s’écaille

Tandis que le vent de janvier se réveille, la nuit et de fines gouttes de pluie tombent sur la rue des Cou­ronnes. Les vitres opaques sous la devan­ture rose pétante ne laissent pas deviner l’effervescence de ce local de Bel­le­ville. À l’intérieur, les « ma chérie »...
Bars et cafés kabyles, fin de transmission

Bars et cafés kabyles, fin de transmission

Ce matin d’hiver, le jour n’est pas encore tout à fait levé. Au début de la rue de Bel­le­ville, de grandes lettres en néons rouges — « Aux Folies » — indi­quant le nom du bar, tranchent avec la pénombre. Il est à peine 7 heures 30, et malgré le froid glacial, une...
La rue Dénoyez face aux murs

La rue Dénoyez face aux murs

Étroite avenue pavée proche du métro Bel­le­ville, la rue Dénoyez ne se contente pas de relier les Folies et La Cantine de Bel­le­ville, deux ins­ti­tu­tions locales. Très appré­ciée des tou­ristes et des influen­ceurs et influen­ceuses, on peut souvent y espion­ner...
Rue Ram­po­neau, der­nières barricades

Rue Ram­po­neau, der­nières barricades

Dif­fi­cile d’imaginer aujourd’hui que c’est ici, rue Ram­po­neau, que s’est joué le sau­ve­tage entier du bas Bel­le­ville, tant son ambiance actuelle paraît paisible. Depuis le milieu du bou­le­vard de Bel­le­ville, cette petite rue pavée file tout droit jusqu’à une...
Studio Bel­le­ville

Studio Bel­le­ville

Il est 18 heures, la nuit vient de tomber, Bel­le­ville s’éveille. Pendant que des groupes de jeunes inondent les ter­rasses de leurs éclats de rire, aux quatre coins du quartier, il se passe des choses que l’on ne voit pas. C’est pourtant de cette marge que...
matali crasset, en terre d’amitiés

matali crasset, en terre d’amitiés

Chapitre 1 : L’atelier ~ Derrière une impo­sante porte en bois se découvre une allée baignée par la lumière du début d’après-midi, adoucie par une verdure foi­son­nante. Au cœur de cette bam­bou­se­raie urbaine, matali crasset nous accueille dans son atelier...